10/04/10 > 06/06/10

Wind, le souffle entre les images

Le Quartier, Quimper


L’exposition réunit cinq artistes dont les travaux négocient avec l’invisible. Articulé autour du film de Joris Ivens, Une histoire de vent, ce projet se construit comme un système en dérivation, chaque salle est confiée à un artiste et fonctionne de manière autonome. Les expositions de Jean-Marc Chapoulie, Marie Cool Fabio Balducci, Trisha Donnelly et Denis Savary racontent leurs histoires propres qui sont autant de souffles d’air dans un monde saturé d’images.

Tout au long du XXe siècle, le cinéaste néerlandais Joris Ivens enregistre l’avènement d’une modernité politique, dont la langue universelle serait le cinéma. Le vent est d’abord perçu comme un obstacle, qui perturbe les prises de vues, avant de devenir le sujet de films aux accents parfois lyriques. Sa dernière œuvre plus intime, Une histoire de vent, entremêle des extraits de reportages passés et la chronique de son ultime voyage en Chine. Joris Ivens passe pour la première fois devant la caméra et met en parallèle sa quête du vent et sa recherche formelle. Cette quête d’invisible à la fois paradoxale et subjective prend corps dans un objet qui s’invente au fur et à mesure. Ce film évoque le travail de nombreux artistes contemporains qui, d’une œuvre à l’autre, s’attachent à construire un langage singulier.

Les images de Trisha Donnelly sculptent l’espace alentour de vibrations invisibles, Denis Savary transforme l’échec d’un envol en répertoire de formes, dans ses installations Jean-Marc Chapoulie réanime des scories télévisuelles (mires, incrustations, horloge parlante…), tandis que les actions de Marie Cool et Fabio Balducci fabriquent des zones de sensibilité autonomes. Dans l’exposition Wind, le souffle entre les images les œuvres sont traversées par des motifs atmosphériques qui suscitent des résurgences fantomatiques, voire nostalgiques (le vent, le souffle, la tempête). Toutefois, le vent n’est pas le sujet de cette exposition, il souligne les turbulences de ces recherches plastiques qui sont autant d’invitations à voir.

L’exposition s’intéresse aux œuvres qui rendent sensibles une absence pour ouvrir un espace d’expérimentation esthétique. Dès 1928, le réalisateur suédois Victor Sjöström prenait déjà le vent comme sujet et outil d’une transformation esthétique, le film devenant le lieu d’une dramaturgie picturale. Dans un souffle qui balaie les catégories et les genres établis, Wind devient une zone de transactions à travers laquelle de nouvelles images se trament et de nouvelles relations se dessinent. L’espace d’exposition y apparaît comme un lieu de passages, à la fois physique et mental, capable de remodeler notre rapport aux œuvres.

Keren Detton

Oeuvres de Jean-Marc Chapoulie, Marie Cool Fabio Balducci, Trisha Donnelly, Denis Savary


AUTOUR DE L’EXPOSITION

Cycle vidéo : À bout de souffle Diffusion chaque semaine d’une vidéo d’artiste en relation avec l’exposition.£
Dimanche 9 mai
de 14h à 18h : Michael Snow, Solar breath, (Nothern Caryatids), 2002. Vidéo couleur, 62’.
Dimanche 23 mai de 14h à 18h : Bruno Goosse, Arrêt, 2006. Vidéo couleur, 2’20
Dimanche 30 mai
de 14h à 18h : Michael Snow, Solar breath, (Nothern Caryatids), 2002. Vidéo couleur, 62’.
Samedi 5 juin
, de 14h-18h : Anne Durez, Donnant, 2006. Vidéo couleur, 14’22.



Film : Une histoire de vent de Joris Ivens
(France - 1988 - 77’)  Jeudi 15 avril 2010 à 20h30
Films : Portraits - Cindy Sherman / Nan Goldin Jeudi 6 mai 2010 à 18h30

Goûter « O » Mercredi 21 avril 2010 à 16h

Performance : Tout Godard en carton, en vingt minutes
Mercredi 5 mai 2010 à 18h30


Le Quartier, centre d’art contemporain de Quimper

10 esplanade François Mitterrand – F-29000 Quimper
Tél. +33 (0)2 98 55 55 77   
http://www.le-quartier.net

1. legende temporaire

legende temporaire image