13/02/10 > 09/05/10

Etienne BOSSUT

Musée des beaux-arts de Nantes. Salle blanche


Depuis la fin des années 1970, Étienne Bossut met au centre de son travail artistique un mode de production ancestral de la sculpture, celui du moulage, mais reformulé et déplacé.

En effet, de simple processus  de fabrication,  la technique devient  le support  d’une            réflexion plus  globale sur l’art et la sculpture.  Ainsi, des objets du quotidien ou  du             monde  de  l’art sont moulés dans du polyester coloré  —  bidons, voitures, skis ou             peintures monochromes —,  copies fidèles mais jamais tout à fait identiques à l’original.

Pour son exposition  dans  la salle Blanche, l’artiste réalise une œuvre nouvelle : des             moulages  de tuyaux  en PVC  installés sur des socles.  La forme devenue abstraite de  ces éléments,  sortis de leur contexte d’usage habituel, et le dispositif  de présentation   convoquent non sans malice l’histoire de la sculpture moderne, et détourne, en particulier,  les œuvres du sculpteur Constantin Brancusi.
En  transformant des objets du monde industriel en répliques, Étienne Bossut introduit le trouble et le doute dans le regard du spectateur qui est amené à se poser la question du  statut  de  l’objet et de sa représentation.

Jeudi 22 avril à 18h30 : Rencontre avec Étienne Bossut et Didier Semin, historien de l’art et professeur à l’École  nationale supérieure des beaux-arts à Paris


Musée des beaux-arts de Nantes
10, rue Georges-Clémenceau  44000 Nantes  
Tél. 02 51 17 45 00  
musee-beaux-arts@mairie-nantes.fr

1. legende temporaire

legende temporaire image