06/02/10 > 28/03/10

Battement d'aile, volet 2

Galerie du Dourven, Trédrez-Locquémeau


Battement d’aile est un projet initié par l'association artyevents réunissant trois artistes, Franck Bragigand, Baptiste Debombourg et Vincent Mauger, travaillant chacun sur la notion d'espace naturel ou bâti et des contextes socio-économiques ou culturels locaux.

Ce projet comportait deux temps : à la Chapelle des Pénitents, à Aniane (Hérault), du 17 octobre au 22 novembre 2009, et à la Galerie du Dourven (Côtes d’Armor), du 6 février au 28 mars 2010.
Les trois artistes proposent chacun une oeuvre qui prend corps différemment à Aniane et au Dourven. L'expérience au travers de ces deux lieux mis en correspondance joue sur le simultané, la juxtaposition, le proche et le lointain, le côte à côte et le dispersé. Une résidence est organisée près de chaque site afin que les artistes, ensemble, découvrent les territoires, rencontrent des entreprises, conçoivent leurs œuvres.

Franck Bragigand est né en 1971 à Bettwiller (Bas-Rhin), il vit depuis plusieurs années à Amsterdam (Pays-Bas). Donner les couleurs de l’art au monde, telle est la mission qu'il s'est fixé. Dans ses œuvres, la peinture n'est plus apposée sur la toile mais sur les objets qui nous environnent. Il redonne ainsi une seconde vie à des meubles, ustensiles et bibelots, récupérés çà et là en leur donnant de nouvelles couleurs. Toutes ces surfaces deviennent pour l'artiste autant d'actes artistiques, s'inscrivant ainsi dans une nécessité citoyenne de donner à voir le monde autrement.

Baptiste Debombourg, né en 1978 à Lyon et vivant à Paris, dessine, photographie, réalise des films ou sculpte. Il emprunte à notre quotidien sa matière première. Les cultures populaires sont souvent sollicitées dans son œuvre à des fins critiques. Qu'il détruise le mobilier basique d'une salle à manger en panneau de particule pour le recoller, qu'il reproduise sur un mur - à l'agrafeuse - La Chute d'Icare d'un artiste maniériste inconnu du XVIème siècle, qu'il brûle un salon de jardin en résine ou bien encore qu'il orne de plumes bigarrées les restes des ailes d'un pigeon naturalisé, c'est le geste plus que la forme qui bien souvent l'intéresse. Pour Baptiste Debombourg, l'œuvre est un acte artistique dont l'origine est issue d'une destruction programmée.

Vincent Mauger est né en 1976 à Rennes et vit près de Nantes. Il travaille le plus souvent à partir de matériaux de construction ordinaires (brique, bois, tuyau en PVC) procédant par accumulation, taille et contrainte, l'artiste met en parallèle les techniques de construction avec les techniques d'imagerie virtuelle ou scientifique. Ses recherches portent sur la représentation sculpturale d'un souvenir ou d'une perception mentale d'un objet ou d'un espace. Les propositions de Vincent Mauger invitent le visiteur à s'approprier l'espace, à s'y déplacer, à redessiner à sa guise les contours d'un paysage ou d'une forme construite, à l'habiter physiquement et mentalement.


Galerie du Dourven
Domaine départemental du Dourven   22300 Trédrez-Locquémeau   
Tél. 02 96 35 21 42   
galeriedudourven@oddc22.com
www.adca22.org

1. legende temporaire

legende temporaire image