12/07/10 > 07/11/10

GASTON CHAISSAC

Musée de l’Abbaye Sainte-Croix, Sables d’Olonne


C. comme CALLIGRAMMES

Gaston Chaissac aurait eu cette année cent ans. Les chefs-d'œuvre du musée, partis quelques temps à la grande rétrospective que le musée de Grenoble lui a consacré, réinvestissent à nouveau les salles. Ils sont accompagnés d'une nouvelle exposition de dessins de Gaston Chaissac, réalisée grâce à la complicité de collections privées et centrée sur le thème du calligramme. Quoi de plus approprié en effet, que ces écritures figurées pour évoquer les deux facettes indissociables de l'œuvre de Gaston Chaissac, la peinture et l'écriture.

Gaston Chaissac met au point son vocabulaire graphique dès 1938. Le cerne, qui contourne également les aplats colorés de ses gouaches ou les motifs décoratifs de ses papiers peints, la résille décorative, motif symbolique de son répertoire ornemental qui s'enrichit au fil du temps d'une kyrielle de signes secondaires, la figure enfin, érigée en sujet de prédilection et soumise à des expériences techniques et matérielles inédites, sont trois éléments majeurs et récurrents dans son travail. Ils sont présents dans les calligrammes, aux côtés de l'écriture.

Les « portraits dessinés avec adresse » que Gaston Chaissac exécute à partir de 1949 mêlent le texte et la figure avec brio et humour, l'adresse étant à entendre ici tout autant comme virtuosité graphique que comme coordonnées postales. Initialement motivés par le besoin très pragmatique de ne pas jeter par mégarde une note griffonnée négligemment sur un morceau de papier, ces dessins « répertoires » confient à l'écriture la double mission de conserver l'information collectée au sujet d'une personne et d'en dresser le portrait.

Un nom, une  adresse, peuvent suffire à rendre l'ovale d'un visage et à décliner une identité, une simple mention de fonction s'ajoutant de ça de là à la carte de visite. Ils sont parfois agrémentés d'un commentaire, plus ou moins conséquent, qui rend compte d'une anecdote ou d'une observation qui peut être hors-sujet. S'y retrouvent le sens de la formule, le goût du coq à l'âne et de la rupture de ton, le recours au jargon, la graphie, typiques de l'écriture de Gaston Chaissac.

Il ne faut pas nécessairement rechercher, dans les calligrammes de Gaston Chaissac, une adéquation entre la forme et le fond, entre ce que disent les mots et ce que représentent le dessin car ici, sans doute encore plus qu'ailleurs, tout est mis sens dessus-dessous et fait la pirouette, nous obligeant à nous tordre le cou, tant le fil de l'histoire est tortueux, éclaté et emporté sans ménagement par la spirale de la figure. Son art, inventif et ludique, fait feu de tout bois et transcende les matériaux les plus ordinaires.

« "Ici on métamorphose", pourrait placarder sur sa porte Gaston Chaissac ». (Benjamin Péret)

 

Musée de l’Abbaye Sainte-Croix
Rue de Verdun – 85100 Les Sables d’Olonne   
Tél. 02 51 32 01 16   
musee@lessablesdolonne.fr

Horaires : de 10 h 30 à 12 h  et de 14 h 30 à 18 h 30  
Fermé les lundis et jours fériés

1. legende temporaire

legende temporaire image