19/06/10 > 19/09/10

VIOLET DE BAYEUX

Le Radar, Bayeux


Goethe affirme qu’« Une couleur que personne ne regarde, n’existe pas… ». Jusqu’alors l’existence du Violet de Bayeux s’était  évanouie dans l’histoire. Elle avait progressivement échappé aux regards des contemplateurs. La discrète couleur s’était faite, au fils des décennies, confidentielle, s’accoutumant de l’amnésie collective. Pour rompre la spirale de l’oubli, il fallait de nouveau que l’on pose sur elle un regard bienveillant, critique, et inspiré.

Lorsque l’équipe du Radar  découvre  avec stupéfaction en 2005 le Violet de Bayeux, elle cherche dans un premier temps à résoudre le mystère de son origine. Mais certaines énigmes doivent rester insolubles pour mieux laisser place à l’imaginaire et au langage du sensible.
En art, la période contemporaine s’est caractérisée par la conquête de nouveaux territoires, dans l’émergence du geste, et par la redéfinition des codes. Elle a su ériger la couleur au rang de valeur artistique et plus encore de sujet.

Riche de sa découverte Le Radar ne pouvait seul redonner toutes ses lettres de noblesse au Violet de Bayeux. Entre 2006 et aujourd’hui il projette alors un dispositif inédit avec de grands artistes contemporains.
On connaissait  le Jaune de Naples, le Bleu de Berlin, le Blanc de Meudon, il faudra dorénavant compter avec le Violet de Bayeux.

Avec : Stéphane Bordarier, Joël Hubaut, Jean Le Gac, Catherine Lopes-Curval, Jean-Michel Othoniel, Sarkis, Claude Rutault, Claude Viallat, Jacques Villeglé.


Le Radar, Espace  d’art actuel
24 rue des Cuisiniers, 14400 Bayeux   
Tél. 02.31.92.78.19.
contact@le-radar.fr
www.le-radar.fr

Du lundi au vendredi : 14h-19h
Samedi : 10h-13h et 14h-19h
Dimanche : 14h 30-19h

1. legende temporaire

legende temporaire image