28/10/11 > 09/12/11

ETIENNE BOSSUT

Ecole supérieure des beaux-arts TALM. Site d'Angers


Accrochage

La mise en situation de l’objet, qui constitue l’autre versant de la démarche d’Étienne Bossut, a légitimé sa présence dans plusieurs expositions qui, au début des années 1980, ont voulu caractériser l’émergence d’un nouveau courant sculptural international ; ses tenants (pour la plupart britanniques et français), une fois passée la vague du Pop Art et du Nouveau Réalisme, affirmaient vouloir ressaisir l’objet quotidien ou ses avatars pour en faire non plus l’instrument d’un simple constat ou la critique militante d’un fait sociétal, mais le support d’une attitude propre à démonter, souvent sur le mode dandy de l’ironie ou du jeu, les mécanismes d’un vécu décrit comme totalement réifié, tout entier soumis au règne de l’illusion et du « simulacre ».
Une situation dont ils vont s’attacher à souligner les ambiguïtés par le biais d’oeuvres ou d’installations formant d’habiles calembours plastiques et à l’aide de ces images à double sens, en révéler le caractère fondamentalement fallacieux. De fait, certaines pièces réalisées par Étienne Bossut dans les années 1980 recèlent une dimension narrative nourrie par des effets de collages analogiques mettant en jeu les matériaux ou les objets dans le rapport qu’ils entretiennent avec leur désignation verbale.


Hôtel d'Ollone
72 rue Bressigny  49100 Angers
Tél. +33 (0) 2 41 24 13 50
www.esba-angers.eu

Du lundi au vendredi, de 10h à 18h

1. legende temporaire

legende temporaire image