14/10/11 > 11/12/11

Esope Reste Ici et se Repose #5 

Bon Accueil, Rennes


Exposition proposée par Cédrick Eymenier avec la participation exceptionnelle de grands artistes sonores et compositeurs de musique électronique contemporaine (Steve Roden, Stephan Mathieu, Laetitia Benat, Akira Rabelais, Cats Hats Gowns & Gaelle Obiégly, Sebastien Jamain, Masumi Raymond, Nadir, Picola Naine, Naomi Yang et I am a vowel )

L’invitation faite à Cédrick Eymenier s’inscrit dans la continuité des précédentes expositions proposées par le Bon Accueil faisant appel à des artistes très liés aux musiques électroniques et populaires. A l’instar de Pierre Beloüin, artiste et directeur du label Optical Sound, de Zimoun, artiste et directeur du label Leerraum, Cédrick Eymenier est lui-même artiste et dirige avec Yvan Duhamel et Guillaume Eymenier, Coriolis Sounds, subdivision consacrée à la publication d’albums de musique.

Esope reste ici et se repose sera la 5ème version de ce projet proposé auparavant dans les galeries Vasistas (Montpellier), Lieu commun (Toulouse) ainsi qu’à la Cartonnerie (Marseille). Chaque présentation d’Esope n’est pas un simple réarrangement, ou encore remix, de la première version qui présentait des œuvres photographiques et sonores d’artistes tels que Nicola Ratti ou Taylor Deupree. Le projet dans ses linéaments est simple : créer un environnement propice au repos, une invite à l’arrêt.

A une logique conceptuelle pouvant être rigide, voire asservissante, l’artiste préfère se laisser guider par des choix arbitraires. Associations libres, pensée analogique en demi-sommeil, semblent constituer la manière dont chaque version d’Esope se construit et se reconstruit. Cette liberté a pour conséquence de laisser le visiteur libre de flâner dans l’expositionk, qui n’a pour limites que celles imposées par les horaires d’ouverture de celle-ci.

La référence faite à Esope dans le palindrome qui sert de titre est également le fil conducteur de ce projet. Pour cette version, ou plutôt cette nouvelle île venant grossir l’archipel Esope, Cédrick Eymenier a proposé à des artistes dont il apprécie le travail de créer des pièces sonores destinées à être diffusées durant l’exposition. La seule règle définie par Cédrick Eymenier est qu’ils composent en s’inspirant librement d’une des fables d’Esope. Il a également sollicité l’artiste Lætitia Benat qui donnera sa vision graphique de la sélection de fables mises en son.

La référence à la littérature, le développement d’un travail collaboratif avec des musiciens, l’assemblage d’œuvres constituant un espace particulier n’est pas sans évoquer des pratiques assez récentes chez des artistes tels qu’Ugo Rondinone, Saâdane Afif ou Pierre Beloüin. Ugo Rondinone fut sollicité pour concevoir une partie de la programmation du Palais de Tokyo en 2007. Il en résulta l’exposition The Third Mind réunissant les œuvres de trente-et- un artistes. La logique souterraine qui présida au choix des artistes et à la scénographie fut une référence à A rebours de J.K. Huysmans. On retrouve également chez Cédrick Eymenier la référence à une oeuvre littéraire comme guide, la notion de construction d’espace intime, la chambre chez Huysmans/Rondinone, et le lieu de repos, intitulé Rest Unit (oeuvre de Cédric Pin) dans une précédente version d’Esope... présentée à la galerie Vasistas.
Chez Saâdane Afif et Pierre Beloüin c’est du côté de la musique qu’il faut se tourner. Tous deux pour leur projets respectifs, Lyrics pour l’un, Awan~Siguawini~~Spemki~~~ pour l’autre, ont fait appel à des musiciens venant plutôt de la musique indépendante, à participer à l’élaboration de leurs oeuvres, ou dans le cas de Saâdane Afif, à composer des « nouvelles versions ».

Cédrick Eymenier s’inscrit dans une pratique collaborative similaire en proposant à des musiciens venant des musiques électroniques de créer des pièces sonores à partir d’une oeuvre littéraire et destinées à être diffusées pendant l’exposition
Ni exposition personnelle ou collective, ni installation multimédia, Esope reste ici et se repose est plutôt un moment de suspension imaginé par Cédrick Eymenier faisant appel à de nombreuses collaborations où la musique tient un part importante.
Inspiré par la démarche de Cédrick Eymenier, le Bon Accueil, en accord avec l’artiste et en partenariat avec Electroni[k], a imaginé une extension de l’exposition. Le vendredi 14 octobre, le public sera invité à assister, confortablement installé dans des lits, à une nuit complète de berceuses électroniques distillées par Simon Scott, Greg Haines et Somni451, trois artistes du bien nommé label de Wim Maesschalck Slaapwel.

Vernissage le 13 octobre à 18h30

Rencontre avec Cédric Eymenier dès 15h.


Le Bon Accueil
74 Canal Saint Martin 35700 Rennes
contact@bon-accueil.org
www.bon-accueil.org

Du mardi au samedi de 14 h à 19 h Le dimanche de 15 h à 19 h

1. legende temporaire

legende temporaire image