02/05/12 > 31/05/12

ÉCOLE SUPÉRIEURE D'ARTS & MÉDIAS DE CAEN. MAI 2012


Mercredi 2 mai 2012 à 18h
Conférence : Louis Ucciani, « Éléments  pour une esthétiké »
Dans le cadre des Conférences de la presqu’île.
Louis Ucciani est maître de conférences en philosophie à l’Université de Franche-Comté.
« Il s’agit dans ce propos de tenter de montrer en quoi l’esthétique contemporaine, comme approche philosophique de l’art, essaie de se constituer. Le modèle en est construit (c’est du moins ce que je tente de montrer) sur une référence à ce que Michel Foucault nommait épistémé, dans le champ des sciences humaines.
Il y aurait, de même qu’en science, un arrière-fond à toute création. Les conceptions strictement philosophiques Deleuze, Foucault, Derrida, Rancière, se confrontent à ce qui s’est constitué à partir d’elles notamment à l’œuvre dans ce que Mitchell élabore dans ses « visual studies ».
Il s’agit dans l’analyse de ces confrontations de dégager les axes à l’œuvre dans la structuration de cette esthétiké. »
Louis Ucciani

Mercredi 9 mai
Conférence. « Les avant-gardes historiques face au « chassé-croisé fébrile de toutes les choses » ».
Isabelle Krzywkowski, professeur de littérature générale et comparée à l’Université Stendahl- Grenoble 3.
« « La splendeur du monde s’est enrichie d’une beauté nouvelle : la beauté de la vitesse » affirme Marinetti dans le célèbre premier
Manifeste du futurisme de février 1909. Mais loin d’être une spécificité du futurisme italien, cette préoccupation traverse en profondeur les mouvements qui constituent les « avant-gardes historiques ». Dans un contexte cosmopolite, marqué par l’accélération des communications et par les nouvelles conceptions de l’espace et du temps initiées par la philosophie ou la physique, l’esthétique de la vitesse apparaît bien non seulement comme une métaphore privilégiée pour dire la modernité, mais comme un puissant moteur de renouvellement formel. Cette conférence se propose de présenter les recherches qui, du travail sur la langue à l’élaboration d’une « forme spatiale », vont permettre à la poésie des années 1910-1920 de rendre compte du bouleversement des limites spatiales et temporelles. »
Isabelle Krzywkowski

Jeudi 10 mai de 10h à 20h et vendredi 11 mai de 10h à 16h
"Impressions multiples"
Images imprimées, essais graphiques et typographiques, micro-éditions

À l'occasion du salon du livre « Passages de témoins #3 » les étudiants de l'ésam Caen/Cherbourg, la galerie Oh! et le collectif AEIOU présenteront dans l'atrium de l'école, pendant deux jours, des éditions originales et des œuvres multiples en nombre limité.
Ces deux journées permettront aux professionnels, aux amateurs et aux étudiants, de découvrir des auteurs, des ouvrages et des éditeurs indépendants, issus, pour la plupart, du paysage des arts plastiques ou des écoles d'art.
A cette occasion, la mention « Editions » de l'ésam présentera un ouvrage original réalisé dans les ateliers de l'école et invitera, lors de la journée professionnelle du10 mai, la librairie numérique pour iPad « Art, Book, Magazine ».
Atrium ésam. A l'occasion du festival "Passages de témoins".

Du 15 au 30 mai 2012
Festival Court circuit. Vidéos, danse, concerts, performances
Avec la création de court circuit, nous souhaitions encourager la création hors les murs des étudiants de l'esam. Il s'agit de nous soumettre à un exercice de création original et exigeant ; le travail en in situ comporte des contraintes spatiales et conceptuelles et demande une capacité d'adaptation, des facteurs qui peuvent profondément nourrir une réflexion. Il s'agit également de fournir des propositions plastiques conçues comme de véritables échanges, une rencontre entre plusieurs univers, un lieu et une vision qui se confondent. Nous considérons la création in situ comme un véritable pas franchi vers la professionnalisation, un premier pas vers le métier d'artiste, une approche ouverte, singulière de la pratique artistique. Sortir du circuit artistique «conventionnel » des galeries et musées c'est également affirmer que l'art peut trouver sa place en tout lieu, qu'il est accessible, que l'art peut accompagner le quotidien et valoriser des lieux sans étiquette artistique, et par conséquent toucher tout le monde sans aucune distinction ni barrière. Cette année nous souhaitons intensifier l'échange avec le public avec plus de manifestations mettant en avant la vidéo,la performance, la musique expérimentale, des médiums artistiques dynamiques souvent sous-représentés dans les manifestations « grand public » afin de nouer le dialogue avec le public nous voulons provoquer des rencontres, des débats.

Du 15 mai au 15 juin 2012
Exposition : "Ocko/Tadic"

Mercredi 16 mai
Conférence. « « Bruit-source et le bruit comme contrôle » / Un défrichage entre le son, le silence, la musique et le bruit - et leur interchangeabilité », Kasper T. Tœplitz, compositeur et musicien.
Compositeur et musicien ayant développé son travail dans le «no man’s land» entre la composition «académique» (orchestre, ensembles, opéra) et la nouvelle musique électronique ou «noise music» -  navigation entre le papier réglé et les multiples couleurs du bruit.
Kasper T. Toeplitz développe des compositions basées sur des structures de matières sonores à évolutions lentes, habitées d’un scintillement interne, foncièrement organiques ; architectures électroniques scrutant le temps, l’immobilité ou le fracas. Et ce qu’elles s’adressent à des ensembles instrumentaux, à la basse électrique solo ou bien à l’ordinateur joué comme un instrument à part entière. L’usage de ce dernier modèle aussi bien les instruments plus traditionnels – en une forme d’hybridation – que la pensée musicale elle-même, allant vers une pensée électronique, de plus en plus éloignée du solfège traditionnel. Celle-ci l’amène à travailler dans d’autres domaines (image, lumière), leur appliquant l’idée d’une musicalité silencieuse, ou encore à collaborer en implication étroite – et en direct - avec d’autres disciplines artistiques, notamment la danse contemporaine.

Mardi 22, jeudi 23 et jeudi 24 mai 2012
Passage du diplôme Communication

Du 22 mai au 22 juin 2012
Exposition : "Presqu’île"
Travaux photographiques en cours
.
Benoît Grimbert & les étudiants de 2e année de l’option Design Graphique de l’ésam
Atrium ésam – site de Caen

Mercredi  23 mai
Conférence.  « La réception de Dada outre-Atlantique dans les années 1950 », Judith Delfiner, maître de conférences en histoire de l’art contemporain à l’université Pierre Mendès France de Grenoble.
Cette communication porte sur la réception de Dada aux Etats-Unis, et plus spécifiquement à New York, au cours des années 1950. Il s’agira notamment d’analyser les opérations de déplacement, d’écart et de métissage auxquelles ce phénomène donna lieu, dans un contexte politique dominé par la guerre froide et le maccarthysme.

Jeudi 31 mai 2012
Passage du diplôme Art


ésam Caen/Cherbourg. Site de Caen
17, cours Caffarelli 14000 Caen
www.esam-c2.fr

1. legende temporaire

legende temporaire image