02/12/11 > 31/12/11

Ecole supérieure des beaux-arts TALM - Site de Tours. Décembre 2011


Vendredi 2 décembre.
Journée d'étude : De l'art et de la nature, varia.
Journée consacrée à la conservation des collections des muséums d'histoire naturelle ainsi que des oeuvres d'art contemporain..
(Salle de conférences. 9h 30 à 17h)

Du 7 décembre 2011 au 10 janvier 2012
Exposition Plus-que-parfait.
Exposition des lauréats du Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique, option Art. Promotion 2011
Jonathan Bablon, Sun Cha, Slim Cheltout, Hora, Zhong Yi Ma, Cédric Neau, Damien Potier, Lucas Pradalier.
Commissariat : Fayçal Baghriche

Jeudi 8 décembre 2011 - 18 h 30

Conférence de Ricci Albenda (en résidence de septembre à décembre 2011 à l’Atelier Calder).
Dans son travail, Ricci Albenda développe différents types de projets : des interventions in situ qui modifient profondément la perception de l’espace, ses sculptures fonctionnant comme des bas-reliefs dont il présenterait à la fois le positif et le négatif des formes, enfin, un travail pictural autour du langage associant étroitement couleurs et lettres.
Ses interventions dans l’espace public ou lieux d’expositions présentent des formes géométriques issues de sa propre imagination, mais qui s’intègre parfaitement au lieu tout en créant un sentiment d’étrangeté chez le spectateur, qui se trouve toujours entre fiction et réalité, dont les processus habituels d’identification sont constamment remis en question.
Ses sculptures peuvent prendre la forme d’objets cellulaires présentés à la fois en creux et en relief, s’inscrivant dans une dualité parfaite, si bien que les rôles du positif et du négatif s’inversent. Les premières réalisations de cette série s’appelaient Portals to another dimension, ces sculptures avaient la particularité de se fondre complètement dans les murs des lieux qu’elles occupaient.
Pendant sa résidence à l’Atelier Calder, Ricci Albenda développe un projet à grande échelle, suspendu dans l’atelier, et fait partie de sa nouvelle série intitulée open Univers. Cette œuvre fonctionne comme un bas-relief dont il présenterait à la fois le positif et le négatif des formes, plusieurs étapes sont nécessaires à la réalisation de ce projet.

Mardi 13 décembre, de 13h à 15h
Conférence par Adien Tirtiaux
Adrien Tirtiaux convoque dans ses installations – ou architectures performatives – un registre artistique qui puise dans l’art des années 60/70, en particulier dans le Land Art et l’art minimaliste. Dans la lignée de Robert Smithson et Robert Morris, il aborde l’espace comme site et situation ; il y construit des histoires, des situations paradoxales, dans les interstices, inscrivant en son sein un sentiment de dualité et d’ambivalence qui, du même coup, révèle sa qualité intrinsèque. (Maïté Vissault).



École supérieure des beaux-arts TALM. Site de Tours

Jardin François 1er 37000 Tours 

Tél.02 47 05 72 88
contact@esbat-tours.fr
http://www.esbat-tours.fr

1. legende temporaire

legende temporaire image