11/05/11 > 31/05/11

École supérieure d'arts & médias de Caen. Mai 2011


Mercredi 11 mai 2011 à 10h
Conférence François Caspar

François Caspar est président de l'Association Française des Designers. Sa conférence porte sur les droits d'auteur et le statut juridique de l'artiste-auteur.

Jeudi 12 mai 2011
Journée d'études "Ecritures et lectures numériques".

Proposée dans le cadre de Passages de témoins #2, en partenariat avec la Ville de Caen et le Centre régional des Lettres de Basse-Normandie.
Des professionnels du livre, nationaux et en région, débattront de l’impact du numérique sur l’écriture et la lecture. Comment concilier littérature et numérique ? Quelles pistes de travail pour l’éditeur et ses auteurs et quelles difficultés (économiques, juridiques…) ? La protection des oeuvres et la rémunération de l’auteur notamment dans ce nouvel environnement seront abordées. Un auteur exposera aussi le rapport qu’il entretient avec son oeuvre immatérielle et l’influence du mode de publication sur son écriture. L’impact cognitif de la lecture sur écran sera étudié ainsi que la valeur ajoutée cognitive que les « objets numériques » multimédia, dans leur ensemble, apportent aux usagers...

Du 17 au 27 mai 2011
Arno Fabre : "Les souliers"
Exposition
proposée dans le cadre du festival interstice#06
Arno Fabre est un artiste éclectique, inclassable. Il aime se dire «méticuleux voire maniaque, persévérant voire entêté». Nous pouvons ajouter qu’il est curieux du monde, car c’est bien avec cette méticuleuse persévérance et avec une étonnante liberté de penser et de moyens qu’il dessine son parcours parmi tracteurs, robinets, bruits, mots, machines, danse contemporaine, taille de pierre, photographie, textes de loi, urbanisme et musique contemporaine.

Mercredi 18 mai 2011
A 17h30 : Olivier Lussac : "Fluxus et la musique".

Conférence

Les acteurs de Fluxus, tous musiciens, ont toujours considéré la pratique du son comme partie intégrante d’un vaste projet expérimental de création destiné à dépasser les catégories artistiques et le cadre de la musique elle-même, pour atteindre ce que George Maciunas appellait des « buts sociaux, non esthétiques » (c’est-à-dire non soumis à des principes moraux). A l’origine à la fois de la musique expérimentale et des arts sonores, source d’inspiration de nombreuses pratiques performatives actuelles, la musique fluxus réalise l’anti-art de Dada et le dépassement de l’art des situationnistes en abolissant la frontière entre le créateur et le spectateur et en proclamant l’équivalence entre la musique, l’art et la vie.
A 20h30 : Pe Lang/ David Neaud/ Phill Niblock & Thomas Ankersmit
Performance audiovisuelle/vidéo/musique minimale et vidéo.

Pe Lang – « Untitled II »

Untitled II de 2010 est une sculpture sonore alimentée par trois moteurs qui peuvent également être activés manuellement comme un instrument pendant la performance.
David Neaud – « Blue/Suede/Dröne »

Depuis quelques années, David Neaud s‘intéresse essentiellement à l’art audio et, plus précisément, aux propriétés physiques et aux instabilités internes des sons avec lesquels il joue. Basé sur une technologie low tech et sur divers objets domestiques, ses dispositifs sonores bricolés sont des sortes de laboratoires de fortune évoquant tables de mixage archaïques et synthétiseurs primitifs.
Phil Niblock & Thomas Ankersmit

Généralement associé au courant minimaliste américain, Phill Niblock est l’auteur d’une oeuvre prolifique qui touche à des domaines aussi variés que la musique, le film, la vidéo, la photo et les réalisations informatiques. Sa musique est constituée de nappes sonores d’une rare densité dont les accords micro-toniques interagissent de manière spectaculaire avec les espaces accueillant les concerts. Avec le saxophoniste improvisateur Thomas Ankersmit, il propose une performance sonore accompagnée de projections vidéo présentant le mouvement d’hommes et de femmes au travail dans des zones rurales de diverses régions du monde.
Dans le cadre du festival interstice#06

Jeudi 19 mai 2011 à 17h30
Matthieu Saladin : "Qu'est-ce que l'expérimentation ?"

Conférence. Proposée dans le cadre du festival interstice#06
Les enjeux importants d’une démarche expérimentale, leur évolution depuis les premières recherches du siècle dernier à travers un itinéraire historique nourri d’exemples issus des musiques expérimentales et de l’art sonore.

Jeudi 19 mai 2011 à 20h30
Pe Lang/Cocoon aka Christophe Demarthe/Perlonex.

Performance audiovisuelle/performance/concert. Proposée dans le cadre du festival interstice#06.
Pe Lang – « cl_loop »
La partie principale de la performance se compose de deux appareils réalisés par l’artiste et contenant deux bobines, dont les fonctions sont contradictoires, l’une agit comme un capteur et l’autre comme un électro-aimant… L’artiste peut «composer» avec des sons générés par l’introduction de différents matériaux qui modifient les qualités acoustiques.
Cocoon aka Christophe Demarthe – “We need a volunteer”
Transfuge de la scène post-punk avec son groupe Clair Obscur qui est un des premiers à avoir officié dans les années 80 en France à des rapprochements entre la musique, les arts plastiques, la danse et le théâtre, Christophe Demarthe aka Cocoon (se) pose la question de la présentation de la musique en public, et plus particulièrement de la la pop music.

Vendredi 20 mai 2011
Workshop Pe Lang

Dans le cadre du Festival Interstice #06, Pe Lang propose aux étudiant de l'ésam Caen un atelier consacré à l'exploration de systèmes simples à mouvements et/ou comportements sonores complexes.

Vendredi 20 mai 2011 à 17h30
Cédric Dupire & Gaspard Kuentz : "We don't care about music anyway"

Film documentaire. Proposé dans le cadre du festival interstice#06.
We Don’t Care About Music Anyway… propose une vision kaléidoscopique de Tokyo, confrontant musique et bruit, sons et images, représentation et réalité, fiction et documentaire.

Mercredi 25 mai 2011 à 17h
Chantal Richard : "Au nom des trois couleurs"

Film documentaire et rencontre avec la réalisatrice.
Chantal Richard a réalisé des films de fiction, courts et longs, et de nombreux documentaires.
Parmi ces derniers, « Au nom des trois couleurs » raconte une expérience insolite sur une île déserte, en compagnie de quinze parachutistes.

Du 25 au 27 mai 2011
Workshop Ludivine Mabire + Le Jardin Graphique.

Ludivine Mabire et les membres du jardin graphique sont graphistes. Ils sont invités à intervenir auprès des étudiants de 2ème année option design graphique par l'ésam et l'atelier 3e étage.


École supérieure d'arts & médias de Caen
17, cours Caffarelli 14000 Caen
www.esamcaen.fr

1. legende temporaire

legende temporaire image