09/03/11 > 31/03/11

ECOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D'ART DE BOURGES. MARS 2011


Mercredi 9 mars
A 9h 00 : conférence de Jean-Marie Chesnais.

Dans le cadre du cycle Pataphysique piloté par Brian Reffin Smith.
Les feux d'artifice considérés comme un des Beaux-Arts…

La 'Pataphysique' s'intéresse aux sciences d'exception, les feux d'artifice 'Pataphysiquement' : sont d'un intérêt exceptionnel!
«Dans le cadre de la conférence proposé par Mr Brian Reffin Smith, mon intervention va essayer de présenter toutes les ficelles invisibles qui permettent à certains feux d’artifice, autrement dit spectacles pyrotechniques, de devenir des tableaux imaginaires et fantastiques.

A 18h 00 : La bibliothèque, la nuit*, deuxième séance.
La bibliothèque, la nuit*, c’est un lieu, un temps, pour lire et écouter lire la poésie d’aujourd’hui.
Une fois par mois, à l’heure où la bibliothèque ferme ses portes, quatre ou cinq lecteurs en prennent possession et partagent, avec qui le souhaite, leur passion, leur curiosité pour des poètes contemporains. Lectures mais aussi échanges autour des œuvres et, plus largement, de la création poétique.
Les lecteurs seront : Michelle Noteboom, Tatiana Lévy, Cécile Riou, Frédéric Forte, Matéo Clause et Justine Dardoise pour une lecture à deux voix d'un texte de Robert Filiou.Jeudi

10 mars 2011  - 17h 00

Tirer d'abord, interroger ensuite. Une conférence de Guillaume Désanges.
"Depuis quelques années, l’art contemporain nourrit ma vie sensible et intellectuelle, et, je crois, transforme même en partie mon regard sur le monde, mais en retour, un certain nombre de références extérieures au champ de l’art influencent mon travail de commissaire d’exposition et de critique, voire s’y retrouve mêlées. A travers la conférence Tirer d’abord, interroger ensuite, je veux évoquer mon « Hall of Fame », soit certaines personnalités fictives ou réelles que j’admire et qui, bien que très éloignées du monde de l’art contemporain, m’inspirent globalement ou ponctuellement dans mes projets. J’évoquerai ainsi librement et dans le désordre une sélection resserrée de figures aussi diverses qu’Indiana Jones ou le sous-commandant Marcos." (Guillaume Désanges)
Dans le cadre de l'exposition "Qui admirez-vous ?"

Jeudi 10 mars 2011  - 18h 00
Zéro gravitation pour duo martien, un essai romantique. Une perf-romance de haut vol par Dominique Gilliot & Maeva Cunci.
"S’il fallait définir l’objet de l’admiration, il porterait un masque de super héros", écrit Dominique Gilliot dans l’un de ses généreux courriers lors de la préparation de l’exposition Qui admirez-vous?. Elle confie d’emblée son admiration pour le chevreuil empaillé que l’artiste Maeva Cunci avait "héroïcisé" à  l’occasion d’une performance en faisant porter à l’animal naturalisé un masque carnavalesque. Gilliot invite naturellement Cunci à participer à l'exposition : elles réalisent l'installation Chevreuil-Magnet / Enfance-Gorki / Boîte-Ecume (2011) composé de la tête de chevreuil empaillée, d'une phrase de Gorki et d'une boîte à objets. La performance sera l'occasion de découvrir les secrets enfouis de ce chevreuil magnétique.

Événements croisés avec le vernissage de l'exposition Solaris de Dominique Blais au Transpalette à 19h.

Mercredi 23 mars à 9h 00
Conférence de Paul Gayot

Dans le cadre du le cycle 'Pataphysique piloté par Brian Reffin Smith.
Le Sérénissime Provéditeur Rogateur général Paul Gayot

présentera le Collége de 'Pataphysique,  il est le Vice-Curateur du Collège de 'Pataphysique, le Crocodile Lutembi, présenté dans le premier Registre général comme le « Procurateur Général du Collège pour les Afriques Équinoxiale, Capricornienne & Cancéreuse et Représentant Hypostatique de Sa Magnificence Sandomir pour les mêmes Contrées ».

Mercredi 23 mars 2011 à 18h 00
Rencontre exceptionnelle avec Thomas Hirschhorn

En pleine préparation du pavillon suisse de la Biennale de Venise, Thomas Hirschhorn vient à La Box présenter son travail et ses admirations dans le cadre de l'exposition "Qui admirez-vous?".
« Si ça m’intéresse d’être un fan de quelque chose, c’est parce que le fan n’est pas un historien, ni un scientifique et il n’est même pas un grand connaisseur : il est un fan ! Il a quelque chose en commun avec tous les autres fans. Les fans partagent l’idée d’être, disons-le, absolument pour quelque chose. C’est pourquoi Georges Bataille est important mais, en même temps, il est mentalement – je le pense – remplaçable. Un fan de club de football, il est fan du club de la ville où il est né, ou dans laquelle il vit. S’il était dans une autre ville, il serait fan du club de football de l’autre ville. Ce qu’il partage par contre, c’est d’être fan et il le partage avec le fan de l’autre club de football. C’est pour ça que j’aime cette notion de fan : elle est quelque part liée à la personne, à moi, et non à un concept artistique que je développerais ou à une position que j’aurais par ailleurs, elle est très subjective. C’est un positionnement personnel et c’est pour ça que j’aime ce terme, 'fan'. » (Thomas Hirschhorn)

Mercredi 30 mars de 9h à 21h 00
Journée "Portes ouvertes"

Jeudi 31  Mars 2011 à 17h00
Rencontre avec Ted Benoit

«J'ai fait des bandes dessinées avant de faire des images tout court. Donc je suppose que les images m'intéressent d'abord quand elles racontent une histoire. D'ailleurs initialement je voulais aussi faire des films, un autre genre d'histoires en images.
La bande dessinée n'est ni de la littérature, ni de la peinture, ni du cinéma. L'intérêt, c'est qu'elle peut être un peu tout ça. Je serais incapable d'écrire un roman. Mais je peux tout à fait écrire un scénario, dès lors que je sais que les mots deviendront des images. Je serais incapable d'être peintre. Mais je peux tout à fait produire des images uniques, dès lors que j'y devine une histoire cachée à me raconter.» (Ted Benoit)


Ecole nationale supérieure d’art de Bourges

7, rue Edouard-Branly 18000 Bourges 


Tél +33 (0)2 48 69 78 77  
informations@ensa-bourges.fr
www.ensa-bourges.fr

1. legende temporaire

legende temporaire image