26/10/10 > 27/10/10

COLLOQUE TEACHING THE WORLD II

Esba Nantes Métropole


L’ENSEIGNEMENT ARTISTIQUE PAR L’EXPÉRIENCE

S’inscrivant dans un contexte général où l’enseignement dans les écoles d’art est amené à questionner ses spécificités, ses méthodes et ses objets, ce colloque entend privilégier une dimension qui, dans le cadre des réflexions portant sur l’enseignement artistique, est souvent secondaire, lors même qu’elle en constitue le socle premier : l’expérience.

Il s’appliquera donc, à partir de l’évocation et de l’étude de cas concrets, d’expériences d’enseignants comme de créations de structures institutionnelles, à dégager des modèles d’enseignement artistique.

Le concept de transmission est généralement admis pour préciser l’enjeu de l’enseignement artistique. Tout enseignement implique certainement une transmission, et sans doute faut-il spécifier la singularité de l’enseignement artistique, ses méthodes, dans son rapport à la transmission de connaissances, de savoirs et de savoir-faire spécifiques, voire comme transmission de la transmission elle-même 
Dans ses dimensions d’expérience, cependant, cette transmission engage aussi le développement, la réalisation et l’évaluation d’un travail artistique quel qu’en soit la forme, réalisé au sein de structures et souvent compris comme aboutissement de l’expérience.
Si l’on doit être attentif à ce qui se transmet, aux contenus et aux moyens de la transmission, il faut aussi considérer les conditions qui permettent à des types d’expérience d’avoir lieu, comme aux formes qu’elles prennent et produisent (individuelles, collectives, expérimentales, etc.). Ces formes se précisent toujours en raison des cadres structuraux qui les accueillent ou les déterminent, dès lors, la création de nouvelles structures ou le renouvellement d’institutions pour l’enseignement artistique doit aussi se comprendre comme proposition d’un cadre d’expérience. C’est aussi cette dimension que nous comptons considérer, en invitant différents acteurs ayant participé à ces expériences en France et à l’étranger.

Ce projet vise donc à dégager, à travers la diversité, mais aussi la communauté des expériences qu’il convoque, une typologie d’enseignements artistiques qui sont en grande partie invisibles.
Ce colloque s’inscrit aussi dans le cadre du congrès biennal d’ELIA.
Il constitue le second volet d’un programme initié par un premier colloque, « L’enseignement des arts au XXe siècle à l’épreuve de la modernité », revenant sur les évolutions du système d’enseignement des arts au XXe siècle, qui s’est déroulé à Nantes le 30 mars 2010.

Christophe Kihm


PROGRAMME

MARDI 26 OCTOBRE
10h 00. Présentation du colloque par Pierre-Jean Galdin, directeur de l’esba Nantes Métropole, Christophe Kihm & Jean-Sylvain Bieth, organisateurs du colloque.
10h 15. Table ronde avec Pierre-Jean Galdin, Jean-Pierre Greff, directeur de la HEAD, Genève, Emmanuel Tibloux, directeur de l’école supérieure d’art et design de Saint-Étienne, Christophe Kihm, Jean-Sylvain Bieth.
11h 30. Tristan Trémeau, critique d’art et enseignant
14h 30. Sarkis, artiste
15h 30. Valérie Mavridorakis, enseignante
16h 30. Sylvie Defraoui, artiste et enseignante

MERCREDI 27 OCTOBRE
10h 00. Erik Bullot, artiste et enseignant
11h 00. Pierre Joseph, artiste et enseignant
14h 30. Dennis Adams, artiste et enseignant
15h 30. Klaus Rinke, artiste et enseignant
17h 00. Christophe Kihm, critique d’art, enseignant et chef d’édition à art press

 

AMPHITHÉÂTRE DE L’ESBA NANTES MÉTROPOLE
Entrée libre sous réserve de places disponibles
www.esba-nantes.fr

1. legende temporaire

legende temporaire image