07/10/10 > 30/10/10

GANIVEL, Rauscher

Ecole régionale des beaux-arts de Rouen


A + B
Pour cette première exposition de l’année scolaire 2010/2011 Vincent Ganivet et Josué Rauscher présentent leur travail dans les Grandes Galeries de l’École Régionale des Beaux-Arts de Rouen.
Ils ont tous les deux aussi été invités à faire une résidence au PLOTHR, le nouvel espace du pôle de résidence de l’École Régionale des Beaux-Arts de Rouen sur les Hauts de Rouen.

Plusieurs points communs réunissent ces deux artistes, notamment leur intérêt  pour les objets et matériaux du quotidien. D’un côté, un travail à partir de matériaux bruts, de l’autre un travail de récupération. Chacun à leur façon, ils détournent la destination première de cette matière pour la remettre dans le champ de l’art.

Lorsqu’on l’interroge sur sa pratique, Josué Rauscher se revendique de filiations multiples qui remontent jusqu’à Marcel Duchamp et Constantin Brancusi. Son œuvre plastique est principalement constituée de sculptures assez rudimentaires, combinant des éléments issus de l’univers du bricolage à des objets trouvés, et d’images (il considère la photographie comme un des outils du sculpteur, tout comme la scie sauteuse). De son goût pour les productions vernaculaires il tire la notion de sculpture d’occasion. C’est ainsi que les œuvres présentées dans le cadre de cette exposition s’amusent à considérer le mobilier vendu par petites annonces comme autant de sculptures inspirées du minimalisme et à confondre l’espace d’exposition avec l’espace domestique.

Le travail de Vincent Ganivet oscille entre le bricolage amusant, poétique, le système de l’accident ou de l’incident et la prouesse architecturale d’un équilibriste. Constructeur de structure architectonique fragile mais stable. Son champ d’expérience va de la sculpture à la peinture en passant par l’installation et la performance. Il utilise aussi des références à l’histoire de l’art moderne avec par exemple dans cette exposition un monochrome d’un rouge profond et velouté. Un monochrome réalisé sur toile avec l’aide d’un fumigène de détresse MK5, fumigène utilisé en mer pour être repéré en cas de naufrage. On pense à Yves Klein, à Anish Kapoor.

Vernissage le jeudi 7 octobre


Ecole régionale des beaux-arts de Rouen
186 rue Martainville - Aître Saint-Maclou  76000 Rouen

Tél. 02 35 71 38 49
 

http://apparaitre-erba-rouen.blogspot.com

Du mardi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h (sauf jours fériés)

1. legende temporaire

legende temporaire image