13/01/12 > 31/01/12

École supérieure des beaux-arts TALM – Site de Tours. Janvier 2012


Vendredi 13 janvier 2012, 11h 30
Conférence d'Erin Manning : Fiery, Luminous, Scary
Erin Manning dirige un programme de recherche à l’Université de Concordia, Montréal ; Senselab, un laboratoire multimédia composé d’étudiants et des chercheurs qui ont en commun une pratique qui se situe aux confins de l’art, de la philosophie, de la politique et le domaine des sens. Les travaux entrepris intègrent les nouvelles technologies et travaillent avec le sensible dans un environnement théorique qui associe la manipulation de diverses données liées aux domaines de l’image et du texte.
Sa démarche personnelle intègre à la fois la peinture et la sculpture avec notamment des tissus. ‘Folds to Infinity’, est un projet en cours qui fait travailler ensemble les domaines du vêtement et de l’architecture, les champs électromagnétiques, et le mouvement. En tant qu’écrivain, elle traite de multiples sujets ; la politique, la philosophie, et les sens dans un cadre interdisciplinaire qui embrasse la danse, les nouvelles technologies, la politique de la sensation, la performance, et l’interaction entre le cinéma, l’animation, et les nouveaux médias.

Lundi 23 janvier 2012, de 10 h 00 à 12 h 00 et de 14 h 00 à 17 h 00
Intervention de Dominique Boccarossa
" Mon rapport étroit avec les arts plastiques est encore, et en partie, la source de mes interrogations actuelles dans l’exercice de l’expression cinématographique. Issu d’une formation éclectique (peinture, sculpture, fresque, architecture) différentes activités ont permis de concrétiser ce savoir-faire. L’espace scénique m’a peu à peu rapproché de l’expression cinématographique que j’estimais bien trop dépendante des facteurs humains et financiers. Faire ce que l’on pense et comme on le désire devient donc, au sein de cette industrie, un parcours si chaotique et incertain que l’on se pose régulièrement la question de poursuivre ou non dans cette voix.  
Les quelques films réalisés sont nés au forceps mais tous, courts ou longs métrages, sont la partie visible d’une tentation plastique, politique et poétique du réel. Le cinéma est un art à qui on demande toujours de ne pas en être un. Quelques cinéastes revendiquent par leurs films sans cesse le contraire. 
Le premier paradoxe du figuratif est le mystère de l’incarnation car l’invisible est aussi dans le visible.
L’intervention à l’école des Beaux-arts portera donc sur un éventail de réflexions propres à l’art cinématographique mais aussi sur les relations qu’il entretient avec les expressions voisines, littérature, peinture, arts plastiques ou musique. Nous parlerons du « compositeur » de cinéma, de l’outil numérique, de la nécessité poétique et politique dans l’engagement artistique. La couleur, la figure, l’abstraction garante d’une indépendance ou le scénario sous tutelle compléteront nos investigations.

En fin de journée avec la projection du film Ab irato, sous l’empire de la colère à la cinémathèque, nous poursuivrons sur « le geste cinématographique » concept large d’une expression mais néanmoins révélateur d’un art toujours en mouvement. Le discours poétique, rendu essentiel dans ce film, est toujours pourvu d’un maximum de sens. Lorsqu’il agit sur la pensée du spectateur, toute traduction devient inutile. Je peux, ce jour, penser que cette dernière expérience cinématographique est plutôt le début d’un travail passionnant à venir."
Projection de
Ab Irato sous l'empire de la colère, à 19 h 30, organisée par la Cinémathèque de Tours Henri Langlois.
(Salle de conférence , entrée libre)


École supérieure des beaux-arts de Tours Angers Le Mans – Site de Tours

Jardin François 1er, BP 31152, 37011 Tours cedex 1
Tél. 02 47 05 72 88
www.esbat-tours.fr

1. legende temporaire

legende temporaire image