01/02/12 > 29/02/12

ÉCOLE SUPÉRIEURE D'ARTS & MÉDIAS DE CAEN. FÉVRIER 2012


Mercredi 1er février 2012
Conférence : « Anarchive, archives digitales sur l’art contemporain, création et document », Anne-Marie Duguet
Anne-Marie Duguet est Docteur en sociologie de l’art. Elle a enseigné le théâtre et la sociologie de la télévision à l’université de Paris 1, où elle est aujourd’hui professeure à l’U.F.R. d’arts plastiques et sciences de l’art et dirige le Centre de recherche d’esthétique du cinéma et des arts audiovisuels (CRECA). Elle enseigne l’esthétique dans les domaines de l’image électronique et informatique, elle est aussi critique d’art. Dès 1973, elle anime un atelier de vidéo et dirige des recherches sur les écritures électroniques et les émissions fictionnelles portées à l’écran. A la fin des années 70, elle se spécialise dans la vidéo, tout en examinant les rapports qu’entretiennent les nouvelles technologies visuelles avec les données socioculturelles. De 1979 à 1981, elle est membre du Comité de rédaction de la revue vidéo Vidéoglyphes. En 1981, Anne-Marie Duguet publie l’un des premiers livres en France portant sur la vidéo en tant que moyen d’expression (Vidéo, la mémoire au poing). Ce livre traite des pratiques sociales alternatives, des conditions d’accès à la production en France, de l’emploi du médium comme critique de la télévision,
de l’engagement des femmes dans la vidéo. Elle essaie de mettre au jour l’émergence d’une parole nouvelle. Elle s’intéresse aux différentes écritures vidéographiques (sociales et politiques, art vidéo). En 1991, Anne-Marie Duguet écrit sur l’oeuvre de Jean-Christophe Averty, pionnier du trucage électronique à la télévision. Elle a été commissaire de plusieurs expositions, dont, en 1993, une rétrospective de l’oeuvre de Thierry Kuntzel à la galerie nationale du Jeu de Paume.
(Source : Encyclopédie Nouveaux médias, www.newmedia-arts.org)

Du 1er au 15 février 2012
Exposition collective : "1, 2, 3"
Travaux réalisés par les étudiants de l'option Design graphique à l'occasion du workshop proposé par Arno Rafael Minkkinen en novembre 2011.
Atrium ésam - site de Caen

Jeudi 2 février à 18h
Vernissage de l'exposition "Sans les murs", à l'Abbaye-aux-Dames
Félicités 2011 de l’ésam Caen/Cherbourg.
Camille Bondon, Raphaëlle Cottereau, Julien Creuzet, Romuald Dumas Jandolo, Edith Longuet-Allerme, Matthieu Martin, Johanna Wetton
Pour la première fois, la Région Basse-Normandie ouvre les salles d’exposition de l’Abbaye aux Dames à de jeunes artistes tout récemment diplômés de l’école supérieure d’arts & médias de Caen/Cherbourg.
L’exposition "Sans les murs", dont le commissariat a été confié à l’artiste et commissaire d’exposition indépendant Jean-Paul Berrenger, regroupe ainsi les sept étudiants qui ont obtenu en mai et juin 2011 leur diplôme de 5e année (DNSEP) avec les Félicitations du jury.

Jeudi 9 février à 18h30
Conférence : "Expérimentations de combat" (Dada, surréalisme et constructivisme), Fabien Danesi, historien de l'art
Que ce soit à Zurich, Berlin, New York ou Paris, la nébuleuse dada ne s’explique pas. Initiée dans la tourmente de la Grande Guerre, la mouvance prône l’abstraction et l’absurde, l’engagement politique et le refus des conventions, le déni du style et l’éloge du hasard. Ses contradictions fondent de multiples collaborations que le surréalisme, à partir de 1924, va chercher à fondre sous le prisme de l’automatisme psychique, de l’amour et de la liberté, du merveilleux et de la révolution. Car depuis octobre 1917 et la prise de pouvoir en Russie par les communistes, le désir marxiste de «transformer le monde» paraît pouvoir s’accorder avec l’idéal rimbaldien de «changer la vie». Et le constructivisme russe d’affirmer de son côté la naissance d’un artiste ingénieur capable à travers la technique de produire l’environnement de l’homme nouveau.
Auditorium ésam - site de Caen
Proposée par le Frac Basse-Normandie, le Wharf, l'Artothèque de Caen et l'ésam Caen/Cherbourg

Mercredi 29 février et jeudi 1er mars à 19h
"Globale surveillance". Dispositif théâtral communiquant & intelligent. Texte & mise en scène : Éric Sadin
La Comédie de Caen et l’école supérieure d’arts & médias de Caen (ESAM) s’associent pour la création de cet OVNI théâtral et plastique proposé par le metteur en scène et auteur Eric Sadin.
Nous vivons dans un monde sous surveillance : plus personne n’oserait en douter. Mais quelle forme prennent aujourd’hui les nouveaux dispositifs de contrôle et en quoi sont-ils différents des pratiques du siècle dernier ? Comment modifient-ils notre rapport au monde et aux autres ? Vont-ils jusqu’à menacer le droit à la vie privée ? "Globale surveillance" dresse une zone spatiale hypersurveillée, à l’intérieur de laquelle acteurs et spectateurs sont soumis à quantité de procédures de traçabilité rendues visibles, a contrario de nombreux mécanismes quotidiennement à l’œuvre et marqués par le phénomène angoissant de l’invisibilité. Expérience garantie !
Le projet "Globale surveillance" a été initialement présenté sous forme d’esquisse, dans le cadre du colloque "Globale Paranoïa" organisé par Eric Sadin au Palais de Tokyo en avril 2009 et a bénéficié d’une résidence de recherche à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon
Auditorium ésam - site de Caen
Tarifs : 24/20/8 euros (billetterie Comédie de Caen)
Proposé par la Comédie de Caen et l'ésam Caen/Cherbourg

Concours d'entrée 2012 - Epreuves d'admissibilité
Les épreuves d'admissibilité et le dossier d'inscription au concours d'entrée 2012 de l'ésam Caen/Cherbourg seront téléchargeables sur le site internet de l'école à partir du 16 décembre 2011. Les candidats auront jusqu'au 27 février 2012 pour réaliser, chez eux, les épreuves d'admissibilité et les faire parvenir à l'ésam accompagnées du dossier d'inscription complété.


ésam Caen/Cherbourg
17, cours Caffarelli 14000 Caen 


www.esam-c2.fr

1. legende temporaire

legende temporaire image