14/03/11

Calendriers et Livres d’Heures

Ecole des beaux-arts, Rennes


Journée d’études. « Temps représenté, temps sédimenté : calendriers et livres d’heures ».

Le calendrier domestique apparaît à la fin du Moyen Âge dans les livres d’Heures. Que peuvent nous apprendre aujourd’hui ces manuscrits, conçus pour structurer et accompagner, par le texte et l’image, le quotidien des laïques ? 
Quel en est l’héritage dans les formes contemporaines comme celles du calendrier des Postes ?
Six chercheurs d’horizons différents viennent confronter leur savoir aux interrogations suscitées par un ensemble de livres d’Heures (XIVe-XVIe siècles) liés à la Bretagne et conservés à la Bibliothèque de Rennes Métropole.
Si tous ces livres de prière obéissent aux mêmes principes d’organisation, chacun d’eux est unique : il reflète les choix de ceux qui l’ont fabriqué comme de ceux qui l’ont possédé, et porte les marques d’une traversée du temps singulière.

Le but de la journée est de parcourir cette collection — que présentera Sarah Toulouse, conservatrice en chef de la bibliothèque —, à la lueur des connaissances de la spécialiste des livres d'Heures Claudia Rabel, des compétences de Michel Pastoureau, historien des systèmes symboliques et spécialiste de l'héraldique, de Brigitte Buettner, qui travaille sur les usages et les goûts des collectionneurs à la fin du Moyen Âge et de Pierre-Olivier Dittmar, qui s'intéresse aux formes les plus humbles du décor de manuscrits, comme celles des décors marginaux et de l'ornement lorsqu'il se confond avec l'écriture ; Daniel Soutif apportera sa réflexion sur la représentation du temps dans notre culture, et notamment sur le calendrier.

Un fonds de calendriers des Postes, également conservé à la Bibliothèque, a fourni les premiers éléments de cette réflexion sur la mise en pages du temps, conduite en liaison avec un cursus d’enseignement du design graphique. Calendriers des Postes et livres d’Heures se rencontrent dans ce que l’historien de l’art George Kubler a appelé une « série formelle ».
Si les almanachs des Postes sont des objets de l’ère industrielle destinés au plus grand nombre, les livres d’Heures considérés ici sont des manuscrits provinciaux, produits en dehors des grands centres mais sous leur influence, et qui témoignent eux-mêmes de la diffusion d’un modèle, à l’aube de l’imprimerie.

Cette journée s’inscrit dans le programme de recherche « Formes du temps » mené au sein de l’École des beaux-arts de Rennes par Catherine De Smet et Jérôme Saint-Loubert Bié, qui s’attache aux représentations graphiques du temps et tente d’explorer, notamment à travers le rapprochement et la comparaison d’objets issus d’époques différentes, le design graphique et ses sources historiques.

Intervenants :
Brigitte Buettner, spécialiste des manuscrits enluminés de la fin du Moyen Âge, enseigne l’art médieval à Smith College (Massachusetts, États-Unis). Depuis quelques années, elle s’est convertie aux objets et aux questions de la matérialité en art. Elle termine un livre sur les pratiques sociales, symboliques et savantes concernant les pierres précieuses au Moyen Âge. Elle est l'auteur de nombreux essais et d'un ouvrage sur les cleres et nobles femmes de Boccace : Systems of Signification in an Illuminated Manuscript (College Art Association Monographs, 1996).
Pierre-Olivier Dittmar est l'auteur d'une thèse de doctorat sur le rapport homme-animal au Moyen Âge et son expression dans l'image. Ingénieur d'étude à l'École des hautes études en sciences sociales depuis 2008, il a notamment co-écrit Image et transgression au Moyen Age (PUF, 2008), et co-dirigé plusieurs ouvrages d'anthropologie historique du Moyen Âge. Il est membre du comité de rédaction des sites : http://editionspapiers.org/ et http://imagesrevues.org/
Michel Pastoureau est historien, spécialiste des couleurs, des images, des emblèmes et des symboles. Directeur d'étude à l'École pratique des hautes études, il a publié une quarantaine de livres dont le dernier, Les couleurs de nos souvenirs (Seuil), a obtenu le prix Médicis 2010. Sa couleur préférée est le vert. Son animal favori, le cochon.
Claudia Rabel est spécialiste de l’iconographie et des manuscrits enluminés du Moyen Âge. Membre du Centre de recherche sur les manuscrits enluminés à la Bibliothèque nationale de 1982 à 1994, elle est depuis 1994 ingénieur de recherche à l’Institut de recherche et d’histoire des textes (CNRS), Section des sources iconographiques, où elle coordonne notamment les « Ymagiers », cycle de conférences sur l’image et l’iconographie médiévale. Particulièrement intéressée par l'art parisien autour de 1400, elle prépare, avec Hélène Millet, un ouvrage à paraître en 2011 chez Gilles Fage : La Vierge au manteau du Puy-en-Velay. Un chef d'œuvre du gothique international.
Daniel Soutif est critique d'art. Il a été professeur de philosophie. Un temps collaborateur de Libération et de ArtForum, il a écrit de nombreuses essais sur l'art et organisé, en tant que commissaire, diverses expositions, notamment en 2000 "Le Temps, vite!" au Centre Pompidou, alors qu'il y dirigeait le Département culturel. Il a également dirigé le Centro per l'arte contemporanea Luigi Pecci à Prato (Italie) et récemment présenté au Musée du Quai Branly l'exposition "Le Siècle du Jazz".
Sarah Toulouse est conservatrice en chef à la Bibliothèque de Rennes Métropole, où elle est responsable des fonds patrimoniaux.

Contacts et réservations :
École régionale des beaux-arts de Rennes
34 rue Hoche 
35 000 Rennes
02.23.62.22.60
erba@ville-rennes.fr

1. legende temporaire

legende temporaire image