16/02/11

Action, performance et territoires

École supérieure des beaux-arts, Tours


Action, performance et territoires
Mercredi 16 février 2011 à partir de 18 h 00

"Depuis le début des années 1980, on voit se multiplier les pratiques citationnelles et appropriationnistes. Tout d’abord observable dans le champ pictural, puis dans celui de la sculpture/installation, ce jeu référentiel gagne la photographie et la performance. Elaine Sturtevant, Mike Bidlo, Marina Abramovic et Pilar Albarracin ont notamment réactivé et/ou détourné certaines des performances célèbres de l’histoire de l’art. Il s’agira de s’interroger à propos des enjeux spécifiques du Reenactment." (Natacha Pugnet)

18 h salle de conférence
Natacha Pugnet, conférence publique : « La seconde fois [répétition et reenactment] »

Docteur en Sciences de l’art, membre de l’AICA, Natacha Pugnet enseigne à l’École Supérieure des Beaux-Arts de Nîmes. Elle s’intéresse particulièrement aux démarches qui mettent en question le rôle, le statut et la figure de l’artiste, aux attitudes et stratégies d’effacement, aux jeux du « Je » et aux identités fictionnelles. Elle a publié divers articles et ouvrages consacrés aux pratiques contemporaines.

19 h 15 Salle d'expérimentation
Ghazel, performance Road Movie II

"Le projet ROAD MOVIE est la suite de : URGENT (Wanted, )travail en cours depuis 1997
Ce travail a commencé en 1997 lorsque j’ai reçu une lettre d’expulsion de la préfecture de Montpellier, qui me disait de quitter immédiatement le territoire français. (On a refusé de renouveler ma carte de séjour) donc  j’ai décidé de mettre des annonces pour un mariage blanc, pour trouver un mari (passeport). J’ai beaucoup de versions de ces affiches. Le projet a commencé en 1997, quand j’avais 30 ans et a continué jusqu’à ce que j’aie reçu une carte de résidence.
En fait c’est un projet sur des gens sans papiers des pays du tiers-monde dans les pays occidentaux (illégal aliens comme on les appelle aux USA) ; développé par mon expérience personnelle d’essayer de rester en France (moi, iranienne, d’un pays du tiers-monde).
Enfin, courant 2002 j’ai eu une carte de résident pour 10 ans (France).
Après ceci j’ai décidé de continuer mon projet politiquement. Ma décision était de garder le sujet de sans papiers, même si j’avais résolu mon problème personnel. Ce projet n’est pas juste personnel, mais aussi universel. Le problème des clandestins est universel, il y a des gens délocalisés partout qui veulent s’enraciner ailleurs."(Ghazel)

Ghazel est née en 1966 à Téhéran, Iran. Elle vit et travaille à Paris et à Téhéran.
Elle a participé à des biennales internationales, dont la 50e Exposition Internationale de la Biennale de Venise (Clandestini) en 2003, la 8e Biennale de la Havane (El Arte con La Vida) en 2003, la 3e Biennale Tirana (Sweet Taboos, Episode 2: To Lose Without Being A Loser) et la 15e Biennale of Sydney (Zones of contact) en 2006 et la 7e Biennale de Sharjah (Belonging) en 2005.

20 h  soirée performances
Les étudiants de l'ESBAT : performances, vidéos, dessin, volume…

SECOND LIFE


École supérieure des beaux-arts Tours
Jardin François 1er 37000 Tours
02 47 05 72 88
esbat@ville-tours.fr
www.esbat-tours.fr

1. legende temporaire

legende temporaire image