05/05/14 > 28/05/14

Gaëtan Gatian De Clérambault

La Box, Bourges


Démulti(plier)
Les séances de prises de vues de Gaëtan Gatian De Clérambault (Maroc, 1918-1919)


… Clérambault fut de son vivant considéré comme un Maître et un Seigneur2, un ponte et une sommité de la psychiatrie française moderne, avant de devenir une figure de légende. Du fait en partie des circonstances dramatiques de sa mort par suicide en 1934, cette légende s'est ensuite comme schématisée selon deux versants difficilement conciliables, l'un sulfureux et quelque peu diabolique d'un voyeur et d'un fétichiste supposé, l'autre angélique et maladroitement hagiographique.

… Comme étalon de mesure de cette influence, Jacques Lacan, qui suivit l'enseignement de Clérambault et effectua son internat auprès de lui entre 1928 et 1929, écrira en 1946 que « De Clérambault fut mon seul maître dans l'observation des malades [...] » et encore en 1966, pour expliquer sa décision de se spécialiser en psychiatrie, « L'origine de cet intérêt tient [...] dans la trace de Clérambault, notre seul maître en psychiatrie » [1]1.Jacques Lacan, Propos sur la casuallté psychique et Nos antécédents in Écrits, respectivement pp. 151-196 et p. 65

Cela est le cas de l'évaluation historique des travaux du clinicien psychiatrique, mais la reconnaissance de son travail photographique sera, par contre, beaucoup plus marginale et tardive, ... il faudra en effet attendre 1990 pour voir la première exposition publique à Paris de ses clichés verres pris au Maroc entre 1918 et 1919 [2]2.Exposition à la galerie de la Bibliothèque Publique d'Information du Centre Georges Pompidou du 20/02 au 04/06/1990.

Un des objectifs de cette exposition est de chercher à faire la part des choses, notamment en ce qui concerne le corpus de photographies prises à Fès en 1918-1919, du moment que ce corpus, pour toujours inachevé, aurait contribué à l'articulation de l'un ou de l'autre des versants antagonistes de cette légende paradoxale…

Plus que dans les dédales de la psychiatrie, c'est dans la photographie que l'on perçoit Clérambault l'esthète visuel, l'ancien étudiant des Arts Décoratifs (1889-1890), le professeur d'Esthétique et du Drapé à l'École des Beaux-arts de Paris (1924-1926).  C'est là que son lecteur devient son spectateur. Or cette dimension formellement iconographique de Clérambault, son travail d'ethno-photographie, mérite encore d'être étudié et davantage exploité

En suivant les fils et les plis à partir de Clérambault, l'ambiguïté et l'étendue du sujet de cette exposition recouvre les champs de la médecine, de l'ethnographie, de l'Orientalisme et du colonialisme de l'époque, de l'iconographie artistique et le recours plastique aux plans et aux volumes de l'étoffe…

(Antonio Guzmân)

Vernissage le 5 mai à 18h


La Box Bourges

École nationale supérieure d’art de Bourges
9, rue Édouard-Branly 18000 Bourges
Tél. +33 (0)2 48 24 78 70
http://ensa-bourges.fr

Ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h
Fermé les jours fériés

1. legende temporaire

legende temporaire image