20/09/13 > 26/10/13

Joël Denot

Galerie Oniris, Rennes


Récits japonais.

A l’opposé d’une photographie qui cherche à figurer ou à transfigurer le réel, les images de Joël Denot se concentrent sur les éléments essentiels de la photographie : la lumière, la couleur et le rapport au temps.

Depuis 1991, la recherche que Joël Denot poursuit relève d’un geste purement photographique, entièrement réalisé à la prise de vue. Il élabore celles-ci à partir d’intensités lumineuses différentes, d’une lumière maîtrisée et colorée à une lumière saturée qui dissout la couleur dans le blanc. Joël Denot produit une série par année constituée d’une trentaine de pièces, alternant de grands formats, toujours produits en tirage unique (sur papier cibachrome), et des instantanés de plus petite taille (Polaroids ou papier Fuji).

Après une première exposition personnelle à la galerie en 2009, Joël Denot revient à Rennes pour présenter ses travaux réalisés au cours des trois dernières années, depuis son installation à Tokyo. Ce changement de pays, s’accompagne d’un changement de lumière et de quelques évolutions techniques de sa pratique, par l’utilisation de papiers japonais qui apportent des couleurs et une chimie différente des papiers photo occidentaux.

Cette deuxième exposition à la galerie Oniris montre de très grands formats réalisés au sténopé, « le niveau zéro de la photo » se plait à dire l’artiste à propos de cette méthode couramment utilisée par les pionniers de la photographie, à la fin du XIXe siècle. Le sténopé se présente sous la forme d’une boîte dont l’une des faces est percée d’un trou minuscule qui laisse entrer la lumière. Comme l’œil, le sténopé capture des images inversées du visible. Du fait de la petitesse du trou permettant à la lumière de pénétrer à l’intérieur de l’appareil, le temps nécessaire pour impressionner la surface photosensible est très long.

Avec un travail tout en couleur et de grandes formes abstraites, Joël Denot nous renvoie directement à notre propre rapport au temps et à « ce qu’on nous donne à voir ». Il nous propose un travail issu du processus simple de la formation d’une image, non-représentative, qui prend tout son sens dans la période actuelle où l’image est omniprésente dans le quotidien de tous, où tout est immédiateté avec la facilité croissante de produire de l’image (parfois inutile) avec des appareils toujours plus technologiquement performants. Joël Denot a le souci de casser la fascination de l’image.

Vernissage le vendredi 20 septembre de 18 à 20h


Galerie Oniris

38 rue d’Antrain 35000 Rennes
Tél. 02.99.36.46.06 ou 06.71.633.633
http://www.galerie-oniris.fr

Du mardi au samedi de 13h30 à 18h30

1. legende temporaire

legende temporaire image