13/09/13 > 13/10/13

Quinzaine photographique nantaise

L’Atelier, Nantes


STEPHANE BRETON, 
Eux et moi
Stéphane Breton est un cinéaste, photographe et ethnologue français, né en 1959 à Paris
Depuis quelques années, un ethnologue retourne régulièrement dans un petit village de Nouvelle-Guinée. Il parle la langue de ces gens qui se promènent nus avec leur arc, qui vivent en disputant à coups de hache des jardins à la forêt, et qui ont la tête près du bonnet comme des paysans de chez nous. Il les connaît bien mais une certaine gêne subsiste entre eux. Ils semblent n’être intéressés que par sa brosse à dents, ils le prennent trop souvent pour un tiroir-caisse. Il finit par comprendre en filmant les rapports d’argent et de négociation qu’il a avec eux, que tout cela, qu’il ne voulait pas voir et dont il avait honte, est en fait ce qui les a liés à lui. Il aura fallu faire le détour par l’impureté et l’intérêt pour arriver à s’entendre.
On découvre des gens qui ne sont pas plus sauvages que nos voisins de palier. On finit par oublier qu’ils vivent si loin. On regarde avec un sourire en coin l’ethnologue et ces gens qui ne l’ont pas sifflé mettre les mains dans le cambouis d’une amitié difficile à construire.

LUCAS FOGLIA, A Naturel Orde
De 2006 à 2010, j’ai voyagé dans le sud-est des États-Unis, où j’ai été amené à rencontrer, photogra- phier et interviewer des individus qui avaient quitté les villes et leurs banlieues pour mener une vie différente. Motivés par des préoccupations écologiques, des croyances religieuses ou des prévisions d’effondrement économique, ils fabriquent leurs foyers à partir de matériaux de récupération, boivent l’eau qu’ils puisent à la source, chassent, cueillent ou cultivent leur propre nourriture.
Tous les individus que j’ai photographiés s’efforcent de vivre en autarcie mais aucun ne vit complète- ment à l’écart de la civilisation. Beaucoup ont des sites Internet qu’ils mettent à jour avec des ordina- teurs portables, et des téléphones cellulaires qu’ils rechargent dans leurs voitures ou via des panneaux solaires. Sans rejeter complètement le monde moderne, ils s’en écartent d’un pas pour ne conserver que les éléments qui les intéressent.
(Lucas Foglia)

AYMERIC FOUQUEZ
Ets Giorgetti sculptures

« Ets Giorgetti, Sculptures » est le second volet du travail prospectif entamé depuis plusieurs années dans le Nord de la France. Il se concentre cette fois sur un seul lieu, les établissements Giorgetti. c ́est un commerce de charbon crée dans les années 1920 par une famille d ́immigrés Italien et dont la troisième génération livre encore quelques rares sacs à quelques foyers environnants.
On y trouve aussi du fioul, du gaz, des pommes de terre, des endives, des pommes. Mais le plus remarquable n ́est pas tant les choses que l ́on y trouve que la manière dont elles sont agencées...


Sequel Landscapes
Le territoire qui s’étend du Sud de Leipzig jusqu’à la frontière Tchèque est sans doute l’un des grands points d’interrogation sur la question de l’environnement et du paysage en Europe. Pourtant, lorsque l’on traverse ces grandes plaines, la végétation de chaque côté de la route laisse difficilement percevoir ces grands cratères, parfois larges comme des villes qui furent les mines de charbon à ciel ouvert...


(Aymeric Fouquez)

NATHALIE MOHADJER , Zwei Beir für Haiti
Zwei Bier fur Haiti est un ensemble de photographies réalisées en 2006 et 2010 dans un foyer pour sans abris, à Weimar. Au fil des visites, Nathalie Mohadjer a tissé des liens avec les résidents aux parcours chaotiques, vivant au jour le jour entre déchéance et rédemption, généralement sans perspective tangible de réinsertion dans une une vie «normale». La bienveillante retenue dont elle a fait preuve vis à vis d’eux transparaît dans ces photographies d’une grande sensibilité, parcourues de temps à autre par un éclair de poésie irréelle...
(Paul Frèches)

ESTELLE ZOLOTOFF (Prix QPN 2013), Les héros incertains
Faire le portrait d’un pays est chose a priori impossible. Mais c’est ce que j’ai entrepris à travers mes voyages en géorgie de 2010 à 2012, 20 ans après la dissolution de l’URSS. Mis à part le confit qui l’a opposée à la Russie en 2008, je connaissais d’elle les flms de Iosseliani et son fameux « il était une fois un merle chanteur » qui m’attirait depuis toujours.
Les Géorgiens que je rencontre sont les héros incertains d’un entre-deux entre Europe et Asie, entre époque soviétique passée et orientation pro-occidentale, entre la culture des grands classiques russes et celle des nouveaux riches...

Le 14  septembre à 18h00, rencontres avec les photographes.
Le  15 septembre à partir de 14h00, lectures de portfolios (sur inscription auprès de isabellemontane@wanadoo.fr)
Le 20 sept. à 19 h, projection-rencontre autour du roman-photo, avec les photographes auteurs Camille Hervouet et Grégory Valton et l’association Arkham sur Loire.


L’Atelier
1, rue de Chateaubriand  44000 Nantes

Tous les jours de 13h à 19h. Le dimanche de 10h à 19h

1. legende temporaire

legende temporaire image