14/05/15 > 23/08/15

Pascal Pinaud

Frac Bretagne, Rennes


Sur la route

Sur la route, une exposition à caractère rétrospectif, met en jeu une centaine de pièces et permet de prendre la mesure d’une oeuvre qui se développe depuis 25 ans.

Pascal Pinaud (1964, Toulouse) cultive un champ élargi de la peinture. Il l’étend à la sculpture, à la photographie et à l’installation en passant par le recours à une grande variété de matériaux et de savoir-faire empruntés à la sphère domestique, artisanale ou industrielle. En articulant les activités d’un quotidien des plus communs à une pensée de la peinture des plus élaborées, il ouvre des horizons multiples et productifs.

L’exposition doit son titre au roman de Jack Kerouac qui traverse les États-Unis à la recherche d’une nouvelle vie, en quête de liberté, de sens et de sensations. Le dépaysement et la rencontre, moteurs du récit, sont actifs dans la démarche de Pascal Pinaud. Établi à Nice, il parcourt en tous sens le champ et le hors champ de la peinture, son histoire et ses enjeux. Afin de « peindre autrement »[1]1.Pascal Pinaud, comme tous les propos cités, il explore « les banlieues du tableau » en se laissant porter par le hasard des faits, des gestes et des objets croisés au jour le jour, déclencheurs d’une alliance entre le grand art et la trivialité de la réalité.

Sur la route est conçue comme un scénario. Il se déroule dans les trois salles du Frac Bretagne où les œuvres sont « jouées ou rejouées » au sein de différents dispositifs. Cette traversée d’un moment de l’œuvre de l’artiste rend sensible la dynamique créatrice d’une quête en mouvement constant et met au jour les ressorts qui l’animent.

La recherche se révèle hyperactive, l’éclectisme de l’œuvre en témoigne. Faisant feu de tout bois, l’artiste est un collectionneur invétéré d’objets trouvés et de matériaux hétéroclites – tissus imprimés, autocollants, fèves de galettes, tapis, lingettes de machine à laver. Qui plus est, des activités liées à des métiers divers, broderie, carrosserie, couture ou ferronnerie, participent de ses pièces, leur réalisation pouvant être déléguée à un tiers. Nourrie par l’usage du ready-made assisté de Duchamp et par un jeu de références à de multiples pratiques picturales, son œuvre se développe en différentes séries, identifiées par les médiums employés ou par des sujets de recherche tels que les Accidents ou les Vandalismes. Au nombre de 34 aujourd’hui, toutes sont ouvertes aux travaux d’un Serial Painter[2]2.Titre du récent catalogue dédié à l’œuvre de Pascal Pinaud, texte de Thomas Golsenne, édition MAMCO, Genève 2014.

Pour Pascal Pinaud, l’exposition est un médium à part entière dont il se saisit pour produire des manières de voir et de penser l’art. Tour à tour, ses pièces peuvent être présentées dans un espace couvert de tapis, écrin de motifs qui met à l’épreuve la rhétorique décorative ; stockées dans un silo, réserve d’une collection ; ou placées dans un meuble à dessin, à consulter. Au fil du parcours, des liens se tissent entre les séries mais aussi avec les œuvres de la collection du Frac Bretagne exposées sur un paysage déplié de Nice.

Vernissage le mercredi 13 mai à 18h 30

Visite accompagnée gratuite tout public
Le samedi et dimanche à 16h  
Tous les jours à 16h pendant les vacances scolaires

 

Frac Bretagne
19 avenue André Mussat  35000 Rennes  
Tél.  +33 (0)2 99 37 37 93  
www.fracbretagne.fr

Du mardi au dimanche de 12h à 19h


Du mardi au dimanche de 12h à 19h

1. legende temporaire

legende temporaire image