04/07/15 > 27/09/15

Jardiniers terrestres Jardiniers célestes

VII° Biennale internationale d'art contemporain de Melle


«En nous l'homme de tous les temps. En nous tous les hommes. En nous l'animal, le végétal le minéral. L'homme n'est pas seulement homme. Il est univers ».[1]1.Poésie et Connaissance, Aimé Césaire, Revue Tropiques, janvier 1945

Constellation de sens et d'étonnements, la VII° Biennale internationale d'art contemporain de Melle 2015 s'invente sur cette pensée d'Aimé Césaire, au double engagement poétique et politique, qui a fait de son œuvre l'odyssée d'une prise de conscience. Loin de tout anthropocentrisme, cette pensée met en acte une éthique et une esthétique de la corrélation, de la coopération, de l'interaction, de l'interdépendance et replace l'homme dans l'univers, au cœur du mouvement vital, les pieds sur terre, au balcon de l'infini qui borde nos existences.

Particulièrement mellifère, "Jardiniers terrestres Jardiniers célestes" va réunir des artistes qui transgressent les frontières de l'art et de la science, de la culture et de l'agriculture... Tous poètes de la physique, de l'astrophysique, de la métaphysique... Ils vont offrir plus de lumière, plus d'espace, plus de sens, plus de conscience, plus de plaisir !

"Jardiniers terrestres Jardiniers célestes" se construit également sur «l'indispensable connivence, depuis les temps immémoriaux, entre l'humain et le non-humain, l'interdépendance systémique de la communauté des existants» ainsi que l'observe l'anthropologue Philippe Descola[2]2.Par-delà nature et culture, Philippe Descola, Gallimard, 2005, sur la planète Terre, seule oasis de vie dans le système solaire.
«Nous vivons une époque rare», nous dit Gilles Clément[3]3.L'alternative ambiante, Gilles Clément, Sens&Tonka, 2014. « Elle sollicite en nous une capacité à nous redéfinir dans le cosmos, une remise en situation comme l'humanité n'en a probablement jamais connue, pour faire avancer l'humanité dans la compréhension d'elle-même au sein du vivant, et, ce faisant, tenter d'en améliorer les conditions. [...] Il est vrai que cette humanité vient seulement de naître. Elle ne sait pas où elle habite. »

Terrestres et célestes, les jardiniers du vivant sont des éveilleurs, des augmentateurs du bien commun. C'est dans ce contexte que des artistes, habités par un égal génie de la vie, seront réunis.

(Dominique Truco, directrice artistique)

la VIIe Biennale internationale d'art contemporain de Melle accueillera une trentaine d'artistes internationaux, parmi lesquels Julien Blaine • Karine Bonneval- Patricia Cartereau ■ Cilles Clément - Pascal Colrat & Alain Cucno • Olivier Darnë & Le Parti Poétique • Ratna Raghia Dhoulsada • Ramesh Hencadi • Kôichi Kurita • Nikolas Kozakis & Raoul Vaneicem • Manuela Marques ■ Vadu Madukar • Jivya Soma Mashe • Balou Jivya Mashe • Laurent Millet • Oscar Munoz • Sanjay Parhad • Dominique Robin • Marie-Monique Robin • Florian De La Salle • Sylvain Soussan • Yuriko Takagi ■ Shantaram Chintya Tumbada • Rina Reena Umbersada Valvi • Bill Viola dans le patrimoine exceptionnel de la ville (églises romanes, Hôtel de Ménoc, mines d'argent...).

À voir également les neuf installations pérennes des biennales 2003 à 2013, dans les jardins et le centre ville: Gilles Clément • Thierry Fontaine • Jakob Cautel • Christian Jaccard • Michel Jeannes - La Mercerie • Tadashi Kawamata • Christian Lapie • Soussan Ltd-Musée Des Nuaces ■ Knud Viktor, ainsi que les commandes publiques de Mathieu Lehanneur et Rémy Hysbergue dans les églises romanes de Saint-Hilaire et Saint-Savinien.

1. legende temporaire

legende temporaire image